logo-ArapedeArapèdes
associés

croquis-chien blancdev.pierrecarles.org

A

A comme…

Attention danger travail

  • Un film de Pierre Carles, Christophe Coello et Stéphane Goxe, sorti en salles de cinéma le 8  octobre 2003

    105 minutes - France - 2003

    En 1998, lors de la sortie de son premier long-métrage Pas vu pas pris, Pierre Carles exposait à Olivier Cyran, dans une interview publiée par Charlie Hebdo, son souhait de réaliser un reportage sur «  les chômeurs qui revendiquent le droit de ne plus travailler  ».

    Depuis la fin des années 1970, il était impensable, aussi bien à la télévision qu’au cinéma, de donner la parole à des réfractaires du salariat (à moins de les présenter comme des «  parasites  » et de condamner d’emblée leur comportement). Une seule exception : La Comédie du travail, le long-métrage de Luc Moullet sorti en 1987.

    Le projet de Carles a fait l’objet d’un accueil favorable de la part du lectorat du journal satirique. Les propositions de témoignages ont afflué. En 1999, la rencontre avec Christophe Coello et Stéphane Goxe, deux réalisateurs indépendants intéressés par ces questions, a marqué le début du tournage d’une série d’entretiens avec des «  déserteurs du marché du travail  ».

    Deux films sont nés cette collaboration : Attention danger travail (2003) et Volem rien foutre al païs (2007), tous deux produits par Annie Gonzalez (C-P Productions). Un troisième volet : Qui dit mieux ? (2004), a été tourné au moment des projections-débats d’Attention danger travail mais reste, pour l’instant, inachevé. Une version courte d’Attention danger travail a fait l’objet d’une édition vidéo VHS en 2002 (titre : Danger travail).

    Bande annonce
Voir aussi…
  • Pierre Carles, « Attention, Danger, Travail » (2003) et « Volem rien foutre al païs » (2007)

    Le meilleur des mondes : Le documentaire français dit non au travail

    Par Audrey Evrard (Université de l’Illinois, USA)

    Réalisés en collaboration avec Stéphane Goxe et Christophe Coello, Attention, Danger, Travail (2003) et Volem rien foutre al païs (2007) choisissent (...)